Organiser un enterrement de vie de garçon: le planning de la journée

En tant que témoin, c’est tout un honneur de pouvoir organiser l’enterrement de vie de garçon de votre meilleur ami, mais comment faire pour que la journée se déroule comme prévu ? Ou plutôt : Comment prévoir le déroulement de la journée ? Quelles activités allez-vous prévoir ? Quand allez-vous manger ? Voici déjà quelques conseils qui vous aideront à mettre en place un super planning EVG!

Révoyez des pauses

Ca y est, on a même pas encore commencé à parler de l’enterrement de vie de garçon, qu’on est déjà en train de se faire du souci pour la fatigue qu’il engendrera. Et oui, vous verrez qu’il n’y a pas que le fait que vos amis se marient et commencent à penser à la progéniture qui vous donnera un coup de vieux. L’EVG, le weekend où tout est permis et on fait – ou on essaye de faire, plutôt – les quatre-cent coups comme au bon vieux temps de la faq ou du lycée, mais c’est là que le coup de vieux, le vrai, vous gifle en plein élan : vous n’avez plus 18 ans. Des pauses, il vous en faudra.

Ne faites pas l’erreur classic de l’enterrement de vie de garçon : ne prévoyez pas trop d’activités. Se dépêcher pour aller d’une activité à l’autre pendant tout la journée peut s’avérer très fatiguant et laisse surtout peu de temps pour profiter de la journée ou prendre une petite bière, par exemple. Prévoyez donc suffisamment de temps de battement entre deux activités.

Visez une journée relax et laissez un peu de temps pour l’imprévu ou les envies de dernières minutes. Si vous faites un jeu urbain, par exemple, et que l’envie vous prend de siroter un petit Pastis en terrasse avant de vous rendre au parce d’activité pour votre combat de sumos, ça doit pouvoir se faire. Le but est de bien s’amuser et non pas de faire le plus possible de trucs sous prétexte qu’on enterre qu’une seule fois son célibat.

Ne commencez pas trop tôt

Comme on le disait déjà, vous n’avez plus 18 ans, donc il est important de ne pas épuiser les troupes avant même d’entamer cette légendaire soirée et nuit d’enterrement de vie de garçon. Il serait donc judicieux de ne pas débuter par un footing à 9 heures du mat’ pour ensuite enchainer sur toute une journée ultra sportive.

Si votre EVG dure tout le weekend, pensez également aux gueules de bois dont certains d’entre vous devront se remettre. Une activité relax ou un bon petit déj – préparé par la maman du marié, par exemple – n’est pas de refus au lendemain de veille.

Pas de mauvaises surprise à votre EVG

Pour éviter les mauvaises surprise – ou au moins se donner le temps d’y remédier le cas échéant – l’idéal est de ne pas rédiger un planning trop serré. Veillez à ce que tout votre groupe sache ce qu’il y a au planning et réservez vos activités bien à l’avance.Vous pouvez également distribuer un planning détaillé de la journée le jour de l’enterrement de vie de garçon – un peu bridezilla sur les bords, mais on vous pardonne.

Un exemple de planning

Voici un exemple de planning pour une journée d’enterrement de vie de garçon sur des roulette.

16.00 Rendez-vous au parking gratuit du village (les voitures resteront ici)

16:15 Le mini-bus part direction la maison de Bruno

16:30 On arrive chez Bruno et on lui met son déguisement

17:00 Départ pour le centre-ville (avec le mini-bus)

17:30 C’est l’heure de l’apéro

18:50 Départ pour le resto (à pied)

19:00 Souper Tapas (cf. mail pour adresse)

21:30 Bruno fait ses gages en ville

23:00 On va se rincer l’oeil au bar à strip-tease

00:00 Départ boîte de nuit (mini bus vient nous prendre au bar à strip-tease)

00:30-… On fête l’EVG comme il se doit en boîte (après, le mini-bus nous conduit à l’auberge de jeunesse)

Delen