Le must de l’enterrement de vie de garçon/ de jeune fille: Budapest

Vous organisez l’enterrement de vie de garçon d’un de vos amis? Pourquoi ne pas dire adieu à son célibat à l’étranger? En ce moment, il y a pas mal de destinations drôlement populaires pour les enterrements de vie de garçon (Paris, Amsterdam, Riga, Barcelone, Prague,…) et Budapest en est une qui vaut certainement le détour.

“Mais pourquoi Budapest ?”, je vous entends penser tout haut. Et bien parce que cette petite perle au bord du Danube a tout ce qu’il faut pour fêter dignement vos derniers moments de liberté. Vous ne serez d’ailleurs pas le premier ; ces dernières années, la ville a vu passer des milliers d’enterrements de vie de garçon!

1) Paris de l’Est

Oubliez les clichés d’une Europe de l’Est grisâtre, communiste, louche! Budapest est une ville pleine d’animation qui déborde d’énergie, la journée mais surtout la nuit. Dansez jusqu’aux petites heures dans les night-clubs où la bière et les cocktails coulent à flots. Ou plongez-vous dans l’ambiance des traditionnels ruin bars, des cafés et night-clubs improvisés dans des bâtiments abandonnés, vous en trouverez un peu partout dans la ville. Et oui, c’est un peu comme fêter son enterrement de vie de garçon à Paris, sauf que ça coûte que dalle!

2) Trois fois moins cher qu’Ibiza

Dans une étude comparative des frais qu’engendre un enterrement de vie de garçon – le début de la phrase faisait presque sérieux – le site No.1 Currency analyse les prix du transport, du logement, de la bière, etc., dans plusieurs destination populaire pour les EVG à l’étranger. Résultat des comptes? Budapest est une des villes les moins chères pour faire la fête comme vous ne l’avez jamais faite. Un weekend à Ibiza, l’eldorado du fêtard vous coûtera trois fois plus. Ca en fait des bières en moins…

Pour trois fois rien et en moins de deux heures, les compagnies aériennes low-cost vous amènent à la capitale où vous payerez en forint hongrois. Petite illustration: une bière de 50 cl coûte environ 450 forint. Un euro revient plus ou moins à 300 forint. Non, il n’y pas de faute de frappe: à Budapest, la bière est à €3 le litre.

3) Qui a dit gueule de bois?

Faire la fête tout le weekend, c’est un art. Le secret du vrai fêtard, c’est de bien se reposer entre les coups. Pour se ressourcer avant d’enchainer sur la prochaine soirée bien arrosée, rien de tel qu’une après-midi aux thermes et ça tombe bien, parce que Budapest, c’est un grand spa! Mijotez dans les bains chauds d’un des 30 centres thermaux du centre-ville et offrez-vous un délicieux massage. Oui, c’est vrai, les activités bien-être c’est plutôt un truc de filles, le summum de chaque enterrement de vie de jeune fille, mais dans ce cas le bien-être est au service de la fête! Vous pourrez même combiner les deux lors d’une des fameuses Bath Parties où les thermes se transforment en boîte de nuit géante!

Bref, Budapest c’est le place to be pour un enterrement de vie de garçon inoubliable: pas loin du tout, pas cher, elle est la destination branchée pour le fêtard expérimenté et grâce aux bains chauds, les lendemains de veille y sont beaucoup moins violants et vous pouvez de suite continuer la fête!

Et on ne vous a pas encore parlé des activités que Budapest vous propose! Tour de la ville en Trabant, séance de tir avec des armes interdites dans le reste de l’Europe ou conduire un vrai tank. La suite au prochaine épisode.

Delen